SQL Server Data Tools 2012

Tout comme il est possible de télécharger SSMS 2012 SP1 en version complète, je vous suggère également de télécharger la mise é à jour de décembre de SQL Server Data Tools (SSDT) qui permettra à tous les développeurs de se retrouver en terrain connu lors des phases de développement d’une base de données :

  • gestion de code source intégrée à Team Foundation Server
  • refactoring de code pour modifier le nom d’une table, d’une colonne, voire même changer un objet de schéma
  • comparer les schémas entre 2 bases, ou entre une base et un projet
  • le support complet de l’intellisense
  • et bien d’autres choses encore

image_thumb[13]

SSDT 2012 pour s’installer sur un shell Visual Studio 2010 ou bien Visual Studio 2012. Attention, la version VS2010 pèse près de 1,7 GB alors que la version VS2012 ne pèse que 456 MB.

Globalement, est ce que vous êtes réfractaire à la nouvelle interface monochrome de Visual Studio ? Sourire Un bon sondage à venir.

Attention, si vous êtes branchés BI, une édition spéciale est disponible : Microsoft SQL Server Data Tools – Business Intelligence for Visual Studio 2012 (782 MB).

Les fichiers ISO de SSDT 2012 (pour VS2012) sont disponibles ici

image_thumb[15]

Notez qu’il est possible de disposer de différentes langues comme le français, l’anglais et promis, je tenterais bientôt des Japanes, Korean et Chinese …

Une fois installé, l’interface ne déroutera pas les développeurs :

image_thumb[20]

Un simple click droit sur une base permet de créer un projet en scriptant l’ensemble des objets de la base :

image_thumb[27]image_thumb[28]image_thumb[29]image_thumb[30]

Une fois l’import terminé, le projet est créé.

image

Il est possible de l’ajouter à un serveur Team Foundation afin de bénéficier d’une gestion de code source digne de ce nom.

Un simple click droit sur un nom de colonne suffit à atteindre le menu afin de renommer cette colonne

image

Il est possible de pré visualiser les modifications qui vont être apportées à la base de données :

imageimage

L’opération de renommage de table n’est pas plus compliquée, et toujours accompagnée du preview sur els changements qui vont être opérés :

imageimage

Idem pour le changement de schéma :

imageimageimage

Une fois tout el travail “offline” terminé, il suffit de procéder à une comparaison de schéma entre le projet et une base de données afin de générer les scripts de modification.

imageimageimageimageimageimage

Quelques secondes après avoir cliqué sur le bouton Compare et une fenêtre nous permet de visualiser les modifications a apporter à la base de données cible (la dropdown list de droite).

image

Le bouton “script” (a droite du bouton update) permet de générer les ordres SQL qui pourront être exécutés sur le serveur en production :

image

Ensuite, il n’y a plus qu’a exécuter ce code. Notez au passage que la génération utilise un script SQLCMD. Très pratique lorsque l’on souhaite réitérer l’exécution sur un serveur de test puis sur un serveur de production.

Si vous parcourez le fichier .sql, vous noterez que celui ci est commenté et que l’exécution fait appel à des commande PRINT afin de permettre de suivre l’avancée de l’exécution. Vous pouvez directement exécuter le script depuis SSDT ou bien le sauvegarder et l’exécuter plus tard.

Ce qui me permet de rebondir et de parler rapidement de la possibilité, depuis SSDT, de requêter une base de données, tout comme cela est possible depuis SSMS. Notez la présence de l’intellisense.

imageimageimage

Tout comme dans SSMS, il est possible d’avoir accès au plan d’exécution d’une requête, plan estimé ou plan d’exécution.

imageimage

Mon seul regret : ne pas avoir conservé le “F5” pour exécuter une requête alors que d’autres raccourcis clavier ont été conservés (F9 pour els points d’arrêts) …

image

Malgré cette petite ombre au tableau, parfaitement subjective je le conçois, je n’ai aucun doute sur le fait que SSDT parvienne a s’imposer comme outil de développement de bases de données, en remplacement ou bien en complément de SSMS.

A chacun de choisir soin outil. Ou pas. Mais SSDT mérite au moins un test de votre part.

A propos Christophe

Consultant SQL Server Formateur certifié Microsoft MVP SQL Server MCM SQL Server 2008
Cet article, publié dans SQL Server, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour SQL Server Data Tools 2012

  1. Ping : SQL Server Data Juin 2013 | Christophe LAPORTE – Consultant SQL Server

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s