SSMS 17.3 est disponible

Comme vous le savez probablement, depuis l’été 2016, et SQL Server 2016, SSMS possède dorénavant son propre cycle de vie, avec des mises à jour régulières, et dont la livraison est totalement distincte de SQL Server, le SGBD. SSMS, tout comme SSDT, ne ont plus livrés sur le média d’installation du moteur relationnel mais téléchargeable ici.

Je vous encourage a télécharger et installer la dernière version en date, estampillée 17.3, qui outre le support de SQL Server 2017 (mais les versions précédentes l’étaient aussi, apporte quelques améliorations, dont deux ont retenu mon attention.

Tout d’abord, et c’était une attente forte de toute les personnes, dont je fais partie, qui lors de démos passent un temps considérable à configurer une session xEvent pour ne pas avoir à utiliser le bon vieux Profiler, ou l’API SQL Trace. D’un point de vue Troubleshooting, ils sont tous deux utiles, mais que de consommation de ressource ! D’où le conseil de basculer sur le profiler. Oui, c’est un peu plus long à mettre en œuvre. C’était devrais-je dire.

Un nouvel item est apparu dans l’interface de SSMS : le XE Profiler

image

Cela permet de, très rapidement, configurer une session de xEvent, de la démarrer et de visualiser le contenu à l’écran. Un équivalent de trace par défaut du profiler. Bien joué !

Deux sessions sont proposées : Standard et TSQL. Chacune d’elle lors du premier démarrage va créer une “vrai” session XE.

image

Passons rapidement sur la session TSQL qui n’offre à mes yeux, moins d’intérêt que sa consœur. Seulement du BatchStarting ou RPCStarting, ce n’est pas suffisent pour faire du Troubleshooting.

image

La session Standard est bien plus intéressante puisqu’elle reprend les évènements Starting mais aussi les events Completed. D’ailleurs, si j’avais eu mot à dire, je n’auris opté que pour les Completed, mais bon …

image

Si vous êtes du même avis, je vous suggère de modifier le xEvent créé et votre modèle sera conservé tant que vous ne supprimerez pas la session.

Le point vraiment positif reste sans conteste le lancement vraiment rapide de la “trace”. Un click droit “Launch” et la session démarre immédiatement et produit un affichage. Pensez à faire un Stop Session, fermer la fenêtre ne suffit pas !

image

Ensuite, rien de neuf, on garde toute la puissance des xEvents et surtout de la capacité native de SSMS à fournir des opérations de regroupement et d’agrégation qu’on lui connaissait avant.

Bref, un petit incontournable.

 

La seconde fonctionnalité, du coup peut paraitre anecdotique. Mais à y regarde de plus près, l’import de fichier texte, même relativement bien formé, à la mode CSV, peut parfois s’avérer problématique lors de démos au pied levé, alors que cela devrait être on ne peut plus fluide.

Un nouvel assistant voit le jour : Import Flat File

image

Quoi de neuf me direz vous ?

Imaginez un fichier de ce type : on voit bien un format CSV qui se dessine, mais il y a un certain nombre de lignes à “exclure” en début de fichier.

image

Simple à gérer avec un BULKINSERT (idem avec un OPENROWSET). Mais il faut prendre le temps de créer la table, de coder l’insert …

image

Lors d’une démo c’est clairement moins pratique. Ce nouvel assistant va permettre d’importer rapidement le fichier sans erreur :

imageimageimageimage

Dans ce fichier, SQL Server n’a pas réussi à deviner le nom des colonnes. D’ailleurs en regardant de près les données importées, je me suis aperçu qu’un certain nombre de lignes manquaient. Les premières de mon fichier ! Comme si la machine réalisait un “apprentissage” des données. Pas trop gênant en démo, beaucoup plus en production.

Pour les curieux, c’est basé sur sur le PROSE SDK (https://microsoft.github.io/prose/), le programme va rechercher des patterns dans les données pour en déduire la structure.

Par contre, il faut admettre qu’un certain effort a été fait sur la reconnaissance des type de données. Tout comme le traitement automatique de chaines de caractère avec des caractères de type DoubleQuote qui auparavant faisait échouer le Wizard. Je vous le concède, ce n’est pas parfait, mais c’est toujours mieux que l’assistant d’import de données historique.

Je vous encourage à télécharger et installer …

md c:\sources
cd c:\sources
Invoke-WebRequest -Uri "https://go.microsoft.com/fwlink/?linkid=858904" -OutFile ssms-setup-enu.exe 
.\ssms-setup-enu.exe /install /passive

Enjoy

Publicités

A propos Christophe

Consultant SQL Server Formateur certifié Microsoft MVP SQL Server MCM SQL Server 2008
Cet article, publié dans SQL Server, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour SSMS 17.3 est disponible

  1. ers dit :

    Bonjour Christophe,
    j’ai moi même écris un blog sur SMS 17.3 et ‘import de fichier plat et, lisant le tiens (merci), je me suis aperçu que j’étais passé à coté de ce petit soucis de nom de colonne non reconnue. En effectuant un nouveau test, lorsque l’on arrive sur l’écran modify , il y a la possibilité de renommer les colonnes.
    Salutations
    Eric @dbiservices

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s