Get-ChildItem ‘SQLSERVER:\SQLRegistration’ -Recurse

Un petit billet, rapide, pour se faire un peu peur avant le Week-End …

SSMS est un outil vraiment complet pour l’administration de SQL Server. Possibilité d’utiliser des dizaines d’assistants, écrire du code T-SQL, débugger, etc … Bref tous les administrateurs ont cet outil à portée de main. Les développeurs également, même si SSDT offre certaines fonctionnalités non présentes dans SSMS comme la comparaison de Schéma ou de Data, le refactoring de code en cas de renommage d’objet par exemple …

Il offre également la possibilité de travailler sur plusieurs instances simultanément, au travers des requêtes multi serveur. On peut enregistrer les différentes instances soit

  • au travers d’un Central Management Server : une instance SQL Server, potentiellement édition Express, est choisie comme repository et seule l’authentification Windows est utilisable
  • au travers des registered servers, dans ce cas la liste est enregistrée en local. Cela offre la possibilité de choisir un mode d’authentification Windows ou bien SQL. Extrêmement pratique. D’autnat plus que l’on peut opter pour la persistance du mot de passe afin de ne pas avoir à ressaisir ce satané mot de passe pour le compte SA qui fait 28 caractères !

Lorsque l’on me pose la question : que vaut il mieux utiliser comme méthode d’authentification, Windows ou bien SQL ? La casquette sécurité me fait répondre Windows, au travers de Kerberos. Mais fonctionnellement, c’est aussi se priver de connexions depuis des environnements non liés à Active Directory, comme des serveurs Linux par exemple. La réponse n’est donc pas si catégorique que cela.

Je vous propose donc de lancer deux lignes de PowerShell sur votre machine, sur laquelle est installée SSMS.

Import-module SQLPS
Get-ChildItem 'SQLSERVER:\SQLRegistration' -Recurse `
        | select displayname, servername, secureconnectionstring| ft -AutoSize

Si vous avez opté pour la sauvegarde de vos mot de passe, mais que vous avez quelques trous de mémoire, profitez en pour les noter, ils sont affichés en clair !

image

Voilà voilà, je pose ça là et je vous laisse donc modifier tout vos mots de passe, ne pas les persister dans SSMS et switcher tant que faire se peux sur une authentification Windows.

happy hacking …

Publicités

A propos Christophe

Consultant SQL Server Formateur certifié Microsoft MVP SQL Server MCM SQL Server 2008
Cet article, publié dans PowerShell, SQL Server, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s